#AAFSaintÉ19 - comité scientifique : Grégoire Champenois

Présentation des membres du comité scientifique pour l’édition 2019 du Forum des archivistes.

jeudi 4 janvier 2018
  • Imprimer

Grégoire Champenois
Après des études à l’Université de Nantes puis à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (Master Métiers de la culture, archi­ves), Grégoire Champenois s’est ins­tallé à Buenos Aires (Argentine) où il a tra­vaillé comme res­pon­sa­ble du clas­se­ment aux Archives natio­na­les de la mémoire (ANM) sur des fonds d’archi­ves trai­tant des vio­la­tions de droits de l’homme. Son rôle a permis de former le per­son­nel aux normes inter­na­tio­na­les de des­crip­tion archi­vis­ti­que et plus géné­ra­le­ment de conso­li­der l’ANM comme orga­nisme dépo­si­taire.
De retour en France, il a suc­ces­si­ve­ment été en charge du ser­vice des archi­ves de la Maison dépar­te­men­tale des per­son­nes han­di­ca­pées des Hauts-de-Seine et du sec­teur des archi­ves publi­ques aux Archives dépar­te­men­ta­les de la Seine-Saint-Denis.
Au sein de dif­fé­ren­tes asso­cia­tions d’archi­vis­tes, il s’est investi par­ti­cu­liè­re­ment dans le tra­vail de la com­mu­ni­ca­tion. Pour Archivistes sans Frontières - Section France, il a été membre du conseil d’admi­nis­tra­tion, web­mas­ter, res­pon­sa­ble de la dif­fu­sion des mis­sions et a repré­senté l’asso­cia­tion au Congrès du Conseil inter­na­tio­nal des Archives (ICA) de 2012. Il a été en charge des repor­ters qui ont cou­vert le VIIIe Congrès Archivistique du Mercosur à Montevideo en 2009 au nom de l’ICA. Enfin pour l’Association des archi­vis­tes fran­çais, il s’est occupé de la com­mu­ni­ca­tion de la sec­tion des Archives Économiques et d’Entreprises entre 2010 et 2013.
Depuis 2015, il tra­vaille comme spé­cia­liste en ges­tion du patri­moine cultu­rel au sein de Centre inter­na­tio­nal pour la pro­mo­tion des droits de l’homme (Centre de caté­go­rie 2 de l’Unesco) en Argentine. Il a ainsi piloté la publi­ca­tion du livre Opération Condor. 40 ans après et pré­senté les conclu­sions de cette inves­ti­ga­tion au Congrès de l’ICA de 2016 à Séoul.
Prochainement il publiera son pre­mier ouvrage en tant qu’auteur sur la Première guerre mon­diale en Argentine, où il sera ques­tion des traces du conflit dans les archi­ves et les monu­ments.
Retrouvez-le sur les réseaux sociaux



 titre documents joints


Retour en haut de la page