15 septembre 2012 à Bordeaux

« Archives, histoire et mémoire au Maroc »

Une manifestation organisée par les Archives municipales de Bordeaux, dans le cadre de l’accueil d’une délégation de la Ville de Casablanca à l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2012.

 
  • Imprimer

En par­te­na­riat avec l’Association des Archivistes Français, Casa Mémoire et FLIM, ainsi que la Direction géné­rale des rela­tions inter­na­tio­na­les, et la Direction du déve­lop­pe­ment et de l’action cultu­relle à la Ville de Bordeaux.

Date :
Samedi 15 sep­tem­bre 2012
A partir de 18 heures

Lieu :
Archives muni­ci­pa­les de Bordeaux
71, rue du Loup
33000 Bordeaux
tel. : 05 56 10 20 55
fax : 05 56 52 43 24
bor­deaux.fr

Entrée libre dans la mesure des places dis­po­ni­bles.

18 heures
Conférence de M. Jamaa Baïda, direc­teur des Archives du Maroc : « Quelle ges­tion des archi­ves pour le Maroc en tran­si­tion démo­cra­ti­que ? »
Rencontre animée par M. Bernard Lachaise, pro­fes­seur d’his­toire contem­po­raine à l’uni­ver­sité de Bordeaux III.

Jamaâ Baïda est né à Tiznit (Maroc) en 1955. Il est depuis 1982 ensei­gnant-cher­cheur à l’Université Mohammed V de Rabat. Ancien secré­taire géné­ral de l’Association Marocaine Pour la Recherche Historique (AMRH), il est membre fon­da­teur et coor­di­na­teur du Groupe de Recherches et d’Etudes sur le Judaïsme Marocain (GREJM), membre du Groupe de Recherche Islamo-Chrétien (GRIC). Il est également membre du Comité de Rédaction de Hespéris-Tamuda et ancien direc­teur de la revue La Recherche Historique. En 2011, il a été nommé direc­teur des Archives du Maroc.

19 heures
Projection du film « Ana L’Hay. 7 his­toi­res ½ », réa­lisé par Chadwane Bensalmia et Yasmine Hadoumi (2012), 65 minu­tes.
Produit par Casamemoire, ce docu­men­taire sur le quar­tier Hay Mohammadi à Casablanca a pour objec­tif d’œuvrer à la réha­bi­li­ta­tion et à la pré­ser­va­tion active de la mémoire de ce quar­tier et de favo­ri­ser le pro­ces­sus de réconci­lia­tion natio­nale. Il permet une meilleure connais­sance de son passé et de son vécu, et une trans­mis­sion aux géné­ra­tions futu­res.
Ce film a vu le jour grâce au par­te­na­riat avec les asso­cia­tions Initiative Urbaine, le Forum Saâda et avec l’appui du Conseil natio­nal des droits de l’Homme, de la Fondation CDG et de l’Union Européenne, dans le cadre du pro­gramme de répa­ra­tion com­mu­nau­taire.
Le pro­gramme de répa­ra­tion com­mu­nau­taire, qui a été lancé en 2007 sous la pré­si­dence du Conseil natio­nal des droits de l’Homme (ancien Conseil consul­ta­tif des droits de l’Homme), est des­tiné aux régions et com­mu­nau­tés consi­dé­rées avoir souf­fert col­lec­ti­ve­ment, de manière directe ou indi­recte, des séquel­les des vio­la­tions graves des droits de l’Homme per­pé­trées dans le passé, en inté­grant une dimen­sion de réconci­lia­tion basée sur la reconnais­sance de la res­pon­sa­bi­lité de l’Etat, et le réta­blis­se­ment de la confiance dans l’Etat et ses ins­ti­tu­tions. A ce titre, ce pro­gramme béné­fi­cie du sou­tien de l’Union euro­péenne et de par­te­nai­res gou­ver­ne­men­taux, ins­ti­tu­tion­nels et d’orga­ni­sa­tions inter­na­tio­na­les, afin de déve­lop­per des pro­jets qui visent au ren­for­ce­ment des capa­ci­tés des acteurs locaux, à la pré­ser­va­tion posi­tive de la mémoire et à l’ins­tau­ra­tion de la gou­ver­nance locale à tra­vers le ren­for­ce­ment des capa­ci­tés des acteurs locaux.

Programme de la manifestation -  PDF - 217.3 ko"
Programme de la manifestation
Retour en haut de la page