Elevator pitch : conseils pratiques

Savoir se présenter en 1, 2 ou 3 minutes, la technique de l’« elevator pitch »

Cette fiche a été préparée dans le cadre de la formation "Archiviste-formateur : comment professionnaliser ses actions de formation" par Alice Grippon et Chloé Moser.

Alice GRIPPON, Chloé MOSER   mercredi 10 janvier 2018
  • Imprimer

L’ « ele­va­tor pitch », « ele­va­tor speech » ou « boni­ment d’ascen­seur » est une tech­ni­que de pré­sen­ta­tion rapide. Le terme « ele­va­tor » ou ascen­seur reflète l’idée qu’il doit être pos­si­ble de déli­vrer son mes­sage pen­dant la durée qu’on passe dans un ascen­seur, soit envi­ron 30 secondes à 3 minu­tes.

L’objec­tif est de réa­li­ser un maxi­mum de com­mu­ni­ca­tion en un mini­mum de temps, réa­li­ser un argu­men­taire condensé dans lequel vous pouvez vous pré­sen­ter (ou pré­sen­ter votre métier, votre projet, etc.) en moins de 120 mots.

Les 5 « étages » de la pré­sen­ta­tion :
- Présentation : Qui êtes-vous ? Nom du ser­vice
- Contexte : Avec qui tra­vaillez-vous ? Qui fait appel à vos ser­vi­ces ?
- Services, solu­tions, succès : Que pro­po­sez-vous ?
- Méthodologie : Comment pro­cé­dez-vous ?
- Valeur ajou­tée : Que faites-vous ?

Voici une liste non exhaus­tive des qua­li­tés d’un bon « ele­va­tor pitch » :
1. Être concis : Le dis­cours doit conte­nir aussi peu de mots que néces­saire
2. Être clair : Bannir les mots « para­si­tes » et les acro­ny­mes com­pli­qués, aban­don­ner le jargon pro­fes­sion­nel. Le prin­cipe est que votre grand-mère doit pou­voir com­pren­dre le concept global que vous expli­quez. Ce qui se conçoit bien s’énonce clai­re­ment !
3. Être inté­res­sant : Vous devez atti­rer l’atten­tion de votre audi­toire avec l’infor­ma­tion, atti­rer la curio­sité de votre inter­lo­cu­teur, bref donner envie.
4. Être cré­di­ble : Il s’agit d’expli­quer pour­quoi vous et votre solu­tion êtes les mieux à même de répon­dre aux besoins de l’audi­toire.
5. Être concep­tuel : Il n’y a pas de temps à perdre alors il convient de rester à un niveau géné­ral, ne pas partir dans des détails inu­ti­les ou des exem­ples trop longs.
6. Être concret : La pré­sen­ta­tion doit être aussi spé­ci­fi­que et tan­gi­ble que pos­si­ble.
7. Être consis­tant : Toute la pré­sen­ta­tion doit conver­ger vers un mes­sage unique.
8. Cibler : Pour être effi­cace, la pré­sen­ta­tion doit en être étudiée en fonc­tion des préoc­cu­pa­tions spé­ci­fi­ques de vos inter­lo­cu­teurs.
9. Être méta­pho­ri­que : Dans cette situa­tion, il est pos­si­ble d’uti­li­ser une méta­phore pour pré­sen­ter le sujet
10. Sortir du lot : Faire la dif­fé­rence

BY-NC-SA AAF - Alice Grippon - Chloé Moser
Illustration Carole Perret pour l’AAF

Retour en haut de la page