L’AAF et AsF France réagissent à la situation des archives irakiennes

L’Association des Archivistes français et la section française de l’Association « Archivistes sans frontières » s’associent pour déplorer avec une grande inquiétude les derniers événements qui se sont déroulés dans l’enceinte des Archives et bibliothèque nationales d’Iraq (INLA).

lundi 13 août 2007
  • Imprimer

Dans la mati­née du 7 août, des gardes natio­naux ira­kiens incontrô­lés ont péné­tré dans le bâti­ment de l’INLA par la force, pré­ten­du­ment en vertu d’ins­truc­tions amé­ri­cai­nes et de leurs supé­rieurs, pour s’empa­rer du bâti­ment. Ils avaient été pré­cé­dés lundi 6 août par une patrouille amé­ri­caine qui était elle aussi entrée en force. Le bâti­ment des Archives et de la Bibliothèque natio­na­les d’Irak se trouve mal­heu­reu­se­ment en face de l’ancien minis­tère de la défense où les forces amé­ri­cai­nes et ira­kien­nes avaient ins­tallé un QG de coor­di­na­tion.
Saad Eskander, direc­teur de l’ins­ti­tu­tion, qui se bat depuis 4 ans pour main­te­nir le fonc­tion­ne­ment de l’INLA en dépit des dif­fi­ci­les événements que connaît son pays, a alerté la com­mu­nauté inter­na­tio­nale sur les ris­ques encou­rus par son per­son­nel, et bien entendu, par les col­lec­tions.

L’AAF et AsF-France sou­hai­tent se faire les relais de l’appel de Saad Eskander dans le monde fran­co­phone, et dénon­cent la vio­la­tion du bâti­ment de l’INLA par des trou­pes armées. Elles expri­ment leur soli­da­rité pro­fes­sion­nelle avec les Archives et la biblio­thè­que natio­na­les d’Iraq et leur direc­teur, Saad Eskander, et en appel­lent au Gouvernement ira­quien et aux forces mili­tai­res concer­nées pour faire en sorte de pro­té­ger les Archives et la biblio­thè­que natio­na­les d’Iraq, et de res­pec­ter les efforts déployés par le direc­teur et son per­son­nel pour rem­plir leur mis­sion de pré­ser­va­tion et de conser­va­tion du Patrimoine ira­quien.

La pré­si­dente de l’AAF

Christine Martinez

La Présidente d’AsF-France

Danièle Neirinck

Retour en haut de la page