Le Ministère de la Justice

RECRUTE : un Chef du projet « Programme Justice pour l’Archivage Electronique » (PROJ@E) (h/f)

mercredi 5 octobre 2016
  • Imprimer

Intitulé du poste : Chef du projet « Programme Justice pour l’Archivage Electronique » (PROJ@E)
Corps concer­nés : Attaché
PV : Poste vacant
Affectation : Ministère de la Justice/ Secrétariat géné­ral/SDAC/DADP
Localisation : 35 rue de la Gare « Millénaire3 », porte d’Aubervilliers (Paris 19e)
Poste pro­filé : Oui

I - Missions :
Le minis­tère de la Justice lance un projet d’archi­vage électronique afin de struc­tu­rer et de conser­ver sa pro­duc­tion numé­ri­que, dans le res­pect du Code du patri­moine, des textes règle­men­tai­res et normes d’archi­vage en vigueur. Ce pro­gramme jus­tice pour l’archi­vage électronique (PROJ@E) porté par le secré­ta­riat géné­ral, sera conduit sur 6 ans (2016-2022). Il vise à mettre en oeuvre un plan d’archi­vage électronique inter-direc­tion­nel et à créer une plate-forme d’archi­vage électronique mutua­li­sée pour le minis­tère. La plate-forme d’archi­vage électronique sera créée en liai­son avec le pro­gramme inter­mi­nis­té­riel d’archi­vage électronique Vitam, lancé sous la tutelle de la Direction Interministérielle des Systèmes d’Information et de com­mu­ni­ca­tion (DINSIC). Il néces­site la mise en œuvre d’actions trans­ver­sa­les en liai­son avec les direc­tions et ser­vi­ces du minis­tère, et les par­te­nai­res ins­ti­tu­tion­nels du secré­ta­riat géné­ral ainsi que les inter­lo­cu­teurs inter­mi­nis­té­riels.

Le PROJ@E com­prend les axes de tra­vail sui­vants :
Axe 1 : la struc­tu­ra­tion des conte­nus à archi­ver et la défi­ni­tion des flux d’archi­vage vers la future plate-forme d’archi­vage électronique inter­mé­diaire du minis­tère de la Justice, dans le cadre d’un plan d’archi­vage électronique inter-direc­tion­nel (PAEI).
Axe 2 : la concep­tion, l’orga­ni­sa­tion et le déploie­ment de la Plate-forme d’Archivage Electronique (PfAE) inter­mé­diaire du minis­tère de la Justice par l’implé­men­ta­tion des bri­ques du sys­tème d’archi­vage électronique inter­mi­nis­té­riel VITAM et le déploie­ment des inter­fa­ces com­plé­men­tai­res (front-office, connec­teurs...) .
Axe 3 : la défi­ni­tion et la mise en place de flux de ver­se­ment d’archi­ves patri­mo­nia­les vers la plate-forme ADAMANTE des Archives natio­na­les.

II - Description du poste
Le chef de projet, rat­ta­ché au chef du dépar­te­ment des archi­ves, super­vise et coor­donne le pro­gramme jus­tice pour l’archi­vage électronique (PROJ@E).
Il assure le pilo­tage de la réa­li­sa­tion des études préa­la­bles, du déve­lop­pe­ment de la solu­tion logi­cielle, de la mise en place de la plate-forme d’archi­vage électronique, de l’inté­gra­tion des flux de don­nées et docu­ments pour chaque pro­ces­sus pris en charge, ainsi que de la conduite du chan­ge­ment.
A ce titre, il sera l’inter­lo­cu­teur pri­vi­lé­gié de tous les par­te­nai­res et acteurs du projet, et notam­ment :
- de la mis­sion moder­ni­sa­tion du secré­ta­riat géné­ral ;
- des dif­fé­ren­tes direc­tions et ser­vi­ces du minis­tère de la Justice ;
- de la Direction de projet déma­té­ria­li­sa­tion du secré­ta­riat géné­ral ;
-  de la Sous-Direction de l’Informatique et des Télécommunications ;
-  du Département des Archives, de la Documentation et du Patrimoine (SG/SDAC/DADP), titu­laire du contrôle scien­ti­fi­que et tech­ni­que et de la défi­ni­tion de la poli­ti­que d’archi­vage électronique au sein du minis­tère ;
-  des acteurs du pro­gramme VITAM et de la DINSIC ;
-  du Service Interministériel des Archives de France et des Archives natio­na­les, dans le cadre des actions du projet.

Le chef de projet super­vise et coor­donne l’ensem­ble des acti­vi­tés du pro­gramme, tant au niveau de la maî­trise d’ouvrage que de la maî­trise d’œuvre. Il est garant de l’adé­qua­tion au besoin, de l’avan­ce­ment des tra­vaux et du res­pect des plan­nings, des bud­gets et des char­ges. Il en rend compte au secré­taire géné­ral.
Il dis­pose de l’auto­rité hié­rar­chi­que sur les mem­bres de l’équipe projet côté maî­trise d’ouvrage, ainsi que sur le réseau inter-direc­tion­nel de réfé­rents sur la qua­lité de la donnée.
Il anime le Comité de pilo­tage du PROJ@E, ainsi que le réseau de réfé­rents sur la qua­lité de la donnée.

III - Compétences requi­ses
Le chef du PROJ@E doit dis­po­ser d’une très bonne connais­sance des pro­blé­ma­ti­ques liées à l’archi­vage électronique, ainsi qu’une bonne connais­sance de l’envi­ron­ne­ment sys­tè­mes d’infor­ma­tion de l’Etat (profil d’ana­lyste).

Autres com­pé­ten­ces requi­ses :
-  mise en œuvre de poli­ti­ques publi­ques ;
-  ges­tion des com­pé­ten­ces et de per­son­nels aux sta­tuts divers ;
-  fonc­tion­ne­ment en mode projet ;
-  qua­li­tés d’orga­ni­sa­tion, de dia­lo­gue et d’échange, de syn­thèse ;
capa­cité à rendre compte de son action ;
-  sens aigu du ser­vice public.

Renseignements et can­di­da­tu­res :
Antoine Meissonnier
Conservateur du patri­moine,
Chef du dépar­te­ment des archi­ves, de la docu­men­ta­tion et du patri­moine (SG/SDAC/DADP)
Ministère de la jus­tice
Téléphone : 01 70 22 89 41
antoine.meis­son­nier@­jus­tice.gouv.fr

Retour en haut de la page