les 1er et 2 février 2018, à Angoulême

Atelier-débat : "peut-on iden­ti­fier des archi­ves « essen­tiel­les » ?" et journée d’études : "L’archi­viste hors de ses fron­tiè­res"

 
  • Imprimer

L’édition 2018 des RASAD (ren­contres annuel­les de la sec­tion des Archivistes dépar­te­men­taux) mar­quera le quin­zième anni­ver­saire de cet événement annuel, pro­posé par la sec­tion des Archivistes dépar­te­men­taux de l’AAF, et qui ras­sem­ble des pro­fes­sion­nels des Archives pour échanger et réflé­chir sur le métier, se retrou­ver, par­ta­ger des moments de tra­vail et de convi­via­lité.

D’année en année, l’actua­lité apporte son lot de nou­veaux ques­tion­ne­ments et de nou­veaux sujets qui concer­nent direc­te­ment les archi­ves. L’Association des archi­vis­tes fran­çais est très pré­sente dans ces débats, aux­quels elle apporte une contri­bu­tion régu­lière. Pour mieux asso­cier tous les adhé­rents à ces échanges, l’AAF pro­pose dif­fé­rents sup­ports de dis­cus­sion.

Pour les relayer et per­met­tre à chacun de s’expri­mer sur des sujets de plus en plus débat­tus dans l’espace public, nous vous pro­po­sons cette année une nou­velle for­mule lors des RASAD, qui seront struc­tu­rées en deux temps forts :

Atelier-débat : peut-on iden­ti­fier des archi­ves « essen­tiel­les » ?
Dans le cadre des « Questions aux archi­vis­tes » pro­po­sées par l’AAF.

Ce thème de réflexion avait retenu notre atten­tion bien avant d’entrer dans la sphère média­ti­que ! L’objec­tif de cet ate­lier est de s’inter­ro­ger, au-delà du terme « essen­tiel », sur ce que cette notion peut appor­ter de plus ou de neuf dans notre pra­ti­que, ancienne, de la sélec­tion. Elle fait émerger de nom­breu­ses pistes de dis­cus­sion connexes, qui seront pro­po­sées à la réflexion lors de cette demi-jour­née.

Journée d’études : L’archi­viste hors de ses fron­tiè­res
trans­ver­sa­li­tés / pas­se­rel­les / coo­pé­ra­tions

La notion de trans­ver­sa­lité est deve­nue très fré­quente dans les orga­ni­sa­tions, au point que le terme pour­rait être perçu comme vidé de sens : on parle de dos­siers trans­ver­saux, de vision trans­ver­sale, d’appro­che trans­ver­sale…
Les ser­vi­ces d’archi­ves n’échappent pas à cette injonc­tion, et de nom­breu­ses expé­rien­ces ont été menées, par­fois de longue date, dans le cadre des pro­jets d’une col­lec­ti­vité, d’un projet de ser­vice, par­fois tout sim­ple­ment d’une oppor­tu­nité. Les inter­ven­tions de cette jour­née per­met­tront de pré­sen­ter dif­fé­ren­tes façons de conce­voir des pro­jets col­lec­tifs ou de mutua­li­ser les appro­ches pro­fes­sion­nel­les.

Ces jour­nées sont ouver­tes à toutes et tous.

Lieu


Cité inter­na­tio­nale de la Bande des­si­née
121 rue de Bordeaux
17000 Angoulême
Accès
Prévoir 15 à 20 min à pied entre la gare et la cité, pas de bus des­ser­vant direc­te­ment la cité depuis la gare. Pour les voi­tu­res, se garer sur le par­king du musée de la bande des­si­née et emprun­ter la pas­se­relle entre le musée et la cité.

Programme provisoire

Jeudi 1er février après-midi

13 h 30 – 14 h
Accueil des par­ti­ci­pants

14 h – 14 h 30
Ouverture par mon­sieur le pré­si­dent du Conseil dépar­te­men­tal de la Charente ; avant-propos par Hervé Lemoine, direc­teur chargé des Archives de France ou son repré­sen­tant

14 h 30 – 17 h 30
Atelier-débat : peut-on iden­ti­fier des archi­ves « essen­tiel­les ? »
Dans le cadre de la Question aux archi­vis­tes : « les archi­ves essen­tiel­les : de la col­lecte géné­ra­liste à la macro-évaluation »

Interview de Normand Charbonneau (Bibliothèques et archi­ves Canada)

Evaluation et col­lecte des archi­ves publi­ques : vers une poli­ti­que renou­ve­lée ?
Catherine Junges, cheffe du bureau du contrôle et de la col­lecte (Service inter­mi­nis­té­riel des Archives de France)

Introduction aux ate­liers
Lydiane Gueit-Montchal (Archives dépar­te­men­ta­les d’Indre-et-Loire)

Ateliers au choix :
-  Quelles appro­ches uti­li­ser ? Sur quels cri­tè­res se baser pour la sélec­tion (fonc­tion­nel, typo­lo­gi­que, thé­ma­ti­que…)
-  Quel usage faire de cette notion ? A quelle étape du pro­ces­sus archi­vis­ti­que appli­quer cette notion, ou quel rôle assi­gner à l’archi­viste
-  Un cas concret : le dos­sier sériel

16h30 pause

16h45 Restitutions

17h30 – 18h30 : réu­nion de sec­tion

18h30 Visites au choix :
-  Visite guidée du Trésor de la cathé­drale d’Angoulême (1ère partie sur l’archi­tec­ture de la cathé­drale). Prix : 5€ (Centre des Monuments Nationaux). 30 pers. maxi­mum
-  Visite guidée du Musée de la Société Archéologique et Historique de la Charente. 15 per­son­nes maxi­mum.

20 h 30 Dîner au res­tau­rant Chez Paul, place Francis Louvel

Vendredi 2 février

L’archi­viste hors de ses fron­tiè­res
trans­ver­sa­li­tés / pas­se­rel­les / coo­pé­ra­tions

9h - 11h
Séance sous la pré­si­dence de Isabelle Homer (Archives dépar­te­men­ta­les de la Marne)

Mutualisations : tra­duc­tions spa­tiale et archi­tec­tu­rale
France Saïe-Belaisch, archi­tecte DPLG, Service inter­mi­nis­té­riel des Archives de France

L’inté­rêt fédé­ra­teur des Journées euro­péen­nes du Patrimoine dans le cadre d’une réor­ga­ni­sa­tion
Jean-Yves Le Clerc, Archives dépar­te­men­ta­les d’Ille-et-Vilaine

10h30 Pause

10h45 - 12h00
Table ronde : Archiviste, mais encore…
Animée par Nicolas Dohrmann (Archives dépar­te­men­ta­les de l’Aube)
Xavier Laurent (Archives dépar­te­men­ta­les du Cher), Marie Landelle (Archives dépar­te­men­ta­les des Pyrénées Orientales), Christine Martella (Archives dépar­te­men­ta­les du Vaucluse)

12h00 - 13h30 Déjeuner sur place

13h30-16h00
Séance sous la pré­si­dence de Marion Bernard (Archives dépar­te­men­ta­les de la Charente)

Explorer - sans s’y égarer - les nou­veaux ter­ri­toi­res de la recher­che : retour sur cinq ans d’expé­rience aux Archives natio­na­les.
Françoise Lemaire, Rosine Lheureux, conser­va­tri­ces du Patrimoine, Mission des par­te­na­riats scien­ti­fi­ques et des rela­tions inter­na­tio­na­les aux Archives natio­na­les

Une coo­pé­ra­tion fruc­tueuse entre spé­cia­liste du trai­te­ment des don­nées numé­ri­ques et res­pon­sa­ble de la docu­men­ta­tion et des archi­ves au sein d’un labo­ra­toire de recher­che : le cas de la son­do­thè­que du Centre de recher­ches poli­ti­ques de Sciences Po
Diego Antolinos-Basso, déve­lop­peur, Centre de recher­ches poli­ti­ques de Sciences Po, et Odile Gaultier-Voituriez, res­pon­sa­ble du centre de docu­men­ta­tion et des archi­ves, Centre de recher­ches poli­ti­ques de Sciences Po.

Une expé­rience de col­la­bo­ra­tion régio­nale iné­dite : 1000 ans de Normandie
Vincent Maroteaux, direc­teur des Archives dépar­te­men­ta­les de Seine-Maritime et Jean-Baptiste Auzel (Archives dépar­te­men­ta­les de la Manche)

Bilan d’un par­te­na­riat : le projet de conser­va­tion et de recher­che autour des archi­ves de la jeu­nesse et de l’éducation popu­laire, 25 ans après.
Danielle Benazzouz, Archives dépar­te­men­ta­les du Val-de-Marne et Jonathan Landau, archi­viste du Pôle de conser­va­tion des archi­ves des asso­cia­tions de jeu­nesse et d’éducation popu­laire (Pajep)

16h00 :
Conclusions par Lydiane Gueit-Montchal, direc­tri­ces des Archives dépar­te­men­ta­les d’Indre-et-Loire, pré­si­dente de la sec­tion Archives dépar­te­men­ta­les

17h00-18h00 : visite sur ins­crip­tion
-  Visite guidée du Trésor de la cathé­drale d’Angoulême (1ère partie sur l’archi­tec­ture de la cathé­drale). Prix : 5€ (Centre des Monuments Nationaux). 30 pers. maxi­mum

Inscriptions


Les ins­crip­tions se font obli­ga­toi­re­ment en ligne sur ce site.
Merci de choi­sir obli­ga­toi­re­ment un tarif d’ins­crip­tion et le cas échéant le dîner et/ou les visi­tes.
Si vous sou­hai­tez régler en ligne le dîner et/ou les visi­tes mais pas le tarif d’ins­crip­tion (pris en charge par votre employeur), faites l’ins­crip­tion en deux fois.
A comp­ter du 24 jan­vier, nous ne pour­rons plus accep­ter et rem­bour­ser les annu­la­tions.
Billetterie Weezevent

Si vous ne visua­li­sez pas ce module, cli­quez sur ce lien
https://www.wee­ze­vent.com/15e-ren­contres-annuel­les-de-la-sec­tion-des-archi­vis­tes-depar­te­men­taux



 titre documents joints


(Word – 13.8 ko)
        

(PDF – 124.7 ko)
        

(PDF – 98 ko)
        
Retour en haut de la page