Communiqué de presse du 15 juin 2018

Archives de France : à quand un pilote dans l’avion ?

Le 12 février dernier, Hervé Lemoine, directeur, quittait le service interministériel des Archives de France. La profession attend toujours la nomination d’un successeur !

vendredi 15 juin 2018
  • Imprimer

Depuis main­te­nant plus de quatre mois, le ser­vice inter­mi­nis­té­riel des Archives de France navi­gue, certes sans som­brer, mais à vue, sans res­pon­sa­ble ; et l’hori­zon ne semble pas s’éclaircir pour ce ser­vice de la Direction géné­rale des Patrimoines, elle-même bien­tôt en mal de direc­teur.
Alors même que les Archives sont au cœur de l’actua­lité, entre débats et polé­mi­ques ; alors même que la Ministre elle-même a sou­haité une consul­ta­tion riche d’enjeux pour notre pro­fes­sion ; alors même que les archi­ves sont plus que jamais au centre des enjeux démo­cra­ti­ques et citoyens (RGPD, etc.)… les Archives de France sont sans tête.
L’Association des archi­vis­tes fran­çais reconnaît plei­ne­ment la valeur et les com­pé­ten­ces des col­lè­gues actuel­le­ment en poste dans ce ser­vice, qui mènent tant bien que mal la barque des Archives en France ; mais, en cette période de refon­da­tions tous azi­muts, de ten­sions bud­gé­tai­res sur fond de CAP 2022, la parole des Archives de France néces­site d’être portée fer­me­ment pour être clai­re­ment enten­due.
Les archi­ves ont beau être essen­tiel­les, force est de cons­ta­ter qu’actuel­le­ment il n’y a pas de poli­ti­que clai­re­ment défi­nie pour les Archives de France, faute de res­pon­sa­ble pour l’incar­ner, l’impul­ser, la porter et la défen­dre !
Eu égard aux enjeux, qui pla­cent les archi­ves à un niveau clai­re­ment inter­mi­nis­té­riel, il semble plus que jamais essen­tiel que ce res­pon­sa­ble ait rang de direc­teur, et soit nommé en Conseil des minis­tres.
L’Association des archi­vis­tes fran­çais, convain­cue de la néces­sité abso­lue que cette mis­sion soit incar­née, renou­velle donc son appel pour que les Archives de France soient confiées à un direc­teur ou à une direc­trice, et qu’un ou une titu­laire soit nommée dans les plus brefs délais. Les enjeux sont devant nous !

À propos de l’AAF
Fondée en 1904, l’Association des archivistes français regroupe aujourd’hui plus de 1 900 adhérents, professionnels des archives du secteur public comme du secteur privé.
Consciente du défi que représente, dans le monde contemporain, la maîtrise de la production archivistique et de l’information qu’elle renferme, l’AAF se définit comme un organe permanent de réflexions, de formations et d’initiatives mis au service des sources de notre histoire, celles d’hier comme celles de demain. L’association entend en cela défendre les intérêts des professionnels, promouvoir le métier d’archiviste et sensibiliser le grand public à l’importance citoyenne des archives en France mais également à travers le monde.
Contacts : Alice Grippon - delegation_generale@archivistes.org ou 01-46-06-40-12
Association des archivistes français -8 rue Jégo –75013 Paris - www.archivistes.org



 titre documents joints


Retour en haut de la page