Institut national du service public : les conservateurs ont droit au tronc commun !

L’AAF a été contactée par l’Association des conservateurs territoriaux de bibliothèques afin de travailler sur l’entrée au tronc commun de l’INSP (Institut national du Service Public) des conservateurs du patrimoine.

vendredi 4 février 2022
  • Imprimer

Cette asso­cia­tion milite notam­ment sur deux axes :

  • Aligner le statut des conservateurs de bibliothèques État et des conservateurs (patrimoine et bibliothèques) territoriaux sur celui des conservateurs du patrimoine État, qui vient d’être revalorisé et conforté dans son statut de A+ ;
  • Par voie de conséquence, obtenir l’intégration de tous ces conservateurs dans le tronc commun du cursus de l’INSP (Institut national du service public) qui remplace l’ENA depuis cette rentrée.

Sur ce deuxième volet, il sem­ble­rait que les choses soient encou­ra­gean­tes. En effet, plu­sieurs minis­tres ou conseillers de minis­tres ont semble-t-il mani­festé leur appro­ba­tion sur l’idée. L’Association des élèves conser­va­teurs ter­ri­to­riaux de biblio­thè­ques est en contact avec les direc­teurs de l’ENSSIB, de l’INP, de l’INET, avec la com­mis­sion Bassères qui a œuvré sur la pré­fi­gu­ra­tion de l’Institut natio­nal du ser­vice public (INSP), ainsi qu’ avec la séna­trice Sylvie Robert.

L’Association des élèves conser­va­teurs ter­ri­to­riaux de biblio­thè­ques a pré­paré une lettre à la Ministre de la Culture pour qu’elle prenne offi­ciel­le­ment posi­tion dans le même sens. Nous avons cosi­gné cette lettre avec d’autres asso­cia­tions, vous pouvez la trou­ver ci-des­sous.

Nous ne man­que­rons pas de vous tenir au cou­rant des avan­cées de ce dos­sier !



 Documents à télécharger


(PDF – 136.7 ko)
        
Retour en haut de la page