avril 2014

Créer un plan de classement des dossiers électroniques

Le groupe AMAE (archives municipales / archivage électronique) a rédigé deux fiches pratiques destinées à toute personne qui souhaite mieux organiser ses données. Cette première fiche propose des règles d’élaboration de plan de classement des fichiers et dossiers électroniques, essentielles pour garantir leur conservation.

  • Imprimer

Cette fiche pra­ti­que n°1 « Créer un plan de clas­se­ment des dos­siers électroniques » a été mise à jour par Soraya Benseghir-Bouzana, Nadège Fayolle-Dargaud et Eve Jullien en mars 2019 ; la pre­mière ver­sion date de juin 2011.

La fiche a pour objec­tif de ras­sem­bler les dif­fé­ren­tes pré­co­ni­sa­tions néces­sai­res à l’élaboration d’un plan de clas­se­ment dans l’uni­vers des archi­ves électroniques.

Pour cela, la fiche pro­pose des défi­ni­tions de notions impor­tan­tes (arbo­res­cen­ces, de réper­toi­res, de dos­siers et de fichiers) et met en avant les avan­ta­ges d’une démar­che de ratio­na­li­sa­tion des ser­veurs (aide à la recher­che de docu­ments et aux échanges entre agents, pré­pa­ra­tion en vue d’une conser­va­tion défi­ni­tive).

Il est pri­mor­dial de struc­tu­rer et d’ordon­ner la pro­duc­tion des docu­ments dès leur créa­tion pour faci­li­ter par la suite leur conser­va­tion. Dans cette pers­pec­tive, le groupe AMAE énonce plu­sieurs prin­ci­pes de struc­tu­ra­tion qui per­met­tent d’orga­ni­ser et de ven­ti­ler les don­nées entre les ser­veurs per­son­nels et ceux du ser­vice, et de hié­rar­chi­ser l’infor­ma­tion dans un plan de clas­se­ment thé­ma­ti­que qui tra­duit les acti­vi­tés du ser­vice : choix des inti­tu­lés, défi­ni­tion d’abré­via­tions (à har­mo­ni­ser et à expli­quer dans un docu­ment acces­si­ble à tous les inté­res­sés). La mise en place de ces prin­ci­pes permet entre autre d’éviter toute perte de don­nées, causée par une sura­bon­dance de sous-dos­siers lors des migra­tions ou par un clas­se­ment ina­dapté.

Cette fiche pro­pose également une métho­do­lo­gie pra­ti­que, à tra­vers la mise en place d’un groupe de tra­vail qui ras­sem­ble des com­pé­ten­ces diver­ses (les agents du ser­vice, le chef de ser­vice, les cor­res­pon­dants ou réfé­rents et l’archi­viste qui apporte son exper­tise pro­fes­sion­nelle). Après étude de la pro­duc­tion docu­men­taire le groupe de tra­vail établit le plan de clas­se­ment qui sera acces­si­ble à tous les agents concer­nés.

La ques­tion des droits des uti­li­sa­teurs doit être réso­lue à cette étape, avant vali­da­tion du tra­vail par la direc­tion ou le ser­vice selon le niveau d’ini­tia­tive.

Un cor­res­pon­dant aura ensuite pour mis­sion de veiller au res­pect des règles énoncées et de mettre à jour ce docu­ment de réfé­rence.



 Documents à télécharger


Retour en haut de la page