Communiqué de presse de l’AAF

L’AAF rend hommage à Martine de Boisdeffre

Nous avons appris ce jour le départ de Martine de Boisdeffre, qui quitte la direction des Archives de France après neuf années passées au service des archives, à la suite de la mise en œuvre de la réforme du ministère de la Culture.
L’association a souhaité lui rendre hommage.

jeudi 14 janvier 2010
  • Imprimer

Nous avons appris ce jour le départ de Martine de Boisdeffre, qui quitte la direc­tion des Archives de France après neuf années pas­sées au ser­vice des archi­ves, à la suite de la mise en œuvre de la réforme du minis­tère de la Culture. Venue du Conseil d’Etat, elle connais­sait mal ou peu la pro­fes­sion. Elle s’y est mise, avec pas­sion.

Abordable, énergique et cou­ra­geuse, elle a pris à bras le corps des dos­siers impor­tants et en a mené la plu­part à bien. Elle a tou­jours sou­tenu l’AAF, notam­ment en répon­dant posi­ti­ve­ment aux nom­breu­ses sol­li­ci­ta­tions que nous lui avons faites. Elle devait encore, pro­chai­ne­ment, ouvrir les jour­nées d’études orga­ni­sées par la sec­tion des Archives dépar­te­men­ta­les. Lors de sa par­ti­ci­pa­tion à ces mani­fes­ta­tions pro­fes­sion­nel­les, mais également dans d’autres cir­cons­tan­ces, elle a su mon­trer ses gran­des qua­li­tés rela­tion­nel­les : elle était capa­ble de se sou­ve­nir des noms, des visa­ges de tous les archi­vis­tes qu’elle a pu ren­contrer au cours des nom­breu­ses réu­nions, dépla­ce­ments, confé­ren­ces dans les­quels elle se dépen­sait sans comp­ter.

Il n’est pas tou­jours facile de faire coexis­ter un réseau ins­ti­tu­tion­nel et un réseau asso­cia­tif engagé comme celui de l’AAF. Il n’est non plus facile de diri­ger les des­ti­nées d’une pro­fes­sion exi­geante comme la nôtre, sur­tout si l’on n’en fait pas partie. Martine de Boisdeffre aura réussi ce pari pen­dant neuf ans. Cela mérite bien l’hom­mage de tous les archi­vis­tes, en tous cas celui de l’AAF.



 titre documents joints


Retour en haut de la page