2 jours, 29 et 30 avril 2020

Maîtriser les spécificités des archives de l’enseignement supérieur et de la recherche - nouveau stage

Lieu : Paris, Sciences Po
Prix : 600 €
Bulletin d’inscription : le télécharger
Conditions générales d’inscription et de participation : les consulter

 
  • Imprimer

Compétences ciblées :

Savoirs :
- Connaissance de l’orga­nisme et de son envi­ron­ne­ment ins­ti­tu­tion­nel
- Documents pro­duits par le ser­vice ou l’orga­nisme
- Règles de ges­tion des archi­ves contem­po­rai­nes

Savoir-faire :
- Replacer les acti­vi­tés de l’orga­nisme dans un contexte plus large pour com­pren­dre les règles de répar­ti­tion des archi­ves
- Replacer un docu­ment dans son contexte de créa­tion
- Créer un envi­ron­ne­ment favo­ra­ble à la recher­che

Savoir-être :
- Curiosité
- Esprit d’ana­lyse
- Méthode

Objectif : maî­tri­ser le contexte légis­la­tif, régle­men­taire et appli­ca­tif des pro­cé­du­res d’archi­vage et les impé­ra­tifs régle­men­tai­res de conser­va­tion des docu­ments et don­nées dans le domaine de l’ensei­gne­ment supé­rieur et de la recher­che, en par­ti­cu­lier ceux pro­duits par les cher­cheurs et ensei­gnants-cher­cheurs. Être en mesure d’assu­rer la col­lecte, le clas­se­ment et la valo­ri­sa­tion des archi­ves.
Prérequis : connaî­tre les fon­da­men­taux de la chaîne de trai­te­ment archi­vis­ti­que
Public : archi­vis­tes d’établissement d’ensei­gne­ment supé­rieur, cor­res­pon­dants archi­ves et per­son­nels en sou­tien à la recher­che, per­sonne char­gée de la ges­tion des archi­ves de son établissement, per­sonne char­gée de la ges­tion des archi­ves défi­ni­ti­ves de l’ensei­gne­ment supé­rieur et de la recher­che.

Contenu :
- Présentation géné­rale des mis­sions et attri­bu­tion des établissements d’ensei­gne­ment supé­rieur et de recher­che.
- Panorama des archi­ves de l’ensei­gne­ment supé­rieur et de la recher­che
- Présentation des pro­duc­teurs et de leurs archi­ves
- Sélection et col­lecte des archi­ves : ins­truc­tions et outils mis à dis­po­si­tion
- Travailler en trans­ver­sa­lité : acteurs clés, réseaux de tra­vail

Retour en haut de la page