Fondation Jean-Jaurès - Centre d’archives socialistes

Ouvert au public sur rendez-vous, du lundi au jeudi, de 9h30 à 17h30.
12, cité Malesherbes

75009 PARIS

Tél. : 01-40-23-10-22

Fax : 01-40-23-24-01

Mél : [archives@jean-jaures.org]

Site : [www.archives-socialistes.fr]

  • Imprimer

1. Présentation

En 1992, la Fondation Jean-Jaurès se fixe, entre autres objec­tifs, de « favo­ri­ser l’étude et l’his­toire du mou­ve­ment ouvrier et du socia­lisme inter­na­tio­nal ».

En 1997, le Parti socia­liste et la Fondation Jean-Jaurès signent une conven­tion pour la conser­va­tion des archi­ves et de la mémoire du mou­ve­ment socia­liste. Cette conven­tion est renou­ve­lée en 2006.

En 2001, une conven­tion simi­laire est signée avec le Mouvement des jeunes socia­lis­tes, et depuis 2013, les archi­ves du groupe socia­liste à l’Assemblée natio­nale lui sont également confiées. De plus, le Centre d’archi­ves socia­lis­tes reçoit en don ou en dépôt des fonds per­son­nels de mili­tants, d’élus et de diri­geants socia­lis­tes.

Pour accom­plir ces mis­sions, la Fondation Jean-Jaurès se dote en 1999 d’un centre d’archi­ves qui œuvre depuis cette date à la sau­ve­garde et à la valo­ri­sa­tion du patri­moine his­to­ri­que du mou­ve­ment socia­liste.

2. Missions

Collecter, clas­ser, conser­ver, com­mu­ni­quer au public et valo­ri­ser les archi­ves du mou­ve­ment socia­liste sont les mis­sions fon­da­men­ta­les du Centre d’archi­ves socia­lis­tes. Ces archi­ves sont prin­ci­pa­le­ment cons­ti­tuées de dos­siers de tra­vail, de séries de cor­res­pon­dance et de com­mu­ni­qués, de trans­crip­tions des débats de congrès et de revues de presse thé­ma­ti­ques, mais aussi de col­lec­tions de jour­naux et revues socia­lis­tes, d’affi­ches, de tracts, de fonds pho­to­gra­phi­ques et audio­vi­suels.

Au rythme des temps forts du mou­ve­ment socia­liste (congrès, élections, etc.), le Centre d’archi­ves socia­lis­tes col­lecte les docu­ments afin d’assu­rer la pré­ser­va­tion du patri­moine socia­liste. Il pro­pose également une action de conseil auprès des fédé­ra­tions dépar­te­men­ta­les et des sec­tions du Parti socia­liste confron­tées aux pro­blé­ma­ti­ques d’archi­vage de leurs docu­ments inter­nes et de leurs publi­ca­tions.

Dans ce lieu de recher­che et de ren­contre entre cher­cheurs, la Fondation Jean-Jaurès met en œuvre une poli­ti­que dyna­mi­que de valo­ri­sa­tion des archi­ves à tra­vers des publi­ca­tions ou des événements, sou­vent en par­te­na­riat avec d’autres fon­da­tions ou cen­tres de docu­men­ta­tion. Elle édite des tra­vaux de recher­che et récom­pense chaque année le meilleur mémoire de niveau master sur le mou­ve­ment socia­liste par le Prix de la Fondation Jean-Jaurès.

Grâce au sou­tien cons­tant du minis­tère de la Culture, un impor­tant projet de numé­ri­sa­tion est conduit depuis 2001 sur une partie des fonds d’archi­ves. Ce sont notam­ment ces docu­ments qui sont pré­sen­tés sur ce site (textes, décla­ra­tions, dis­cours, presse, pho­to­gra­phies, affi­ches, etc.). De plus, des bases de don­nées sont dis­po­ni­bles pour aider les cher­cheurs dans leur étude des textes des congrès, conven­tions natio­na­les et comi­tés direc­teurs (1971-1997) et de l’heb­do­ma­daire socia­liste l’Unité.

La Fondation Jean-Jaurès est membre fon­da­teur du réseau CODHOS (Collectif des cen­tres de docu­men­ta­tion en his­toire ouvrière et sociale), qui s’atta­che depuis sa créa­tion en 2001 à la valo­ri­sa­tion des sour­ces en his­toire sociale, syn­di­cale et poli­ti­que consul­ta­bles en France. Le Codhos fédère aujourd’hui près de 40 cen­tres d’archi­ves, biblio­thè­ques et cen­tres de recher­che ouverts au public, asso­ciés pour la publi­ca­tion de cata­lo­gues et d’ins­tru­ments de recher­che, la numé­ri­sa­tion et la mise en réseau de fonds d’archi­ves et docu­men­tai­res via Internet, ou l’orga­ni­sa­tion de jour­nées d’études et d’expo­si­tions.

3. Un portail pour les archives socialistes

Avec son por­tail archi­ves-socia­lis­tes.fr lancé en mars 2014, la Fondation Jean-Jaurès entend pro­lon­ger la valo­ri­sa­tion du patri­moine du mou­ve­ment socia­liste fran­çais de ses ori­gi­nes à nos jours et faci­li­ter la consul­ta­tion des archi­ves pour les mili­tant(e)s, les pas­sionné(e)s d’his­toire, comme pour les uni­ver­si­tai­res. Le grand public peut ainsi consul­ter en ligne une grande partie des archi­ves dont dis­pose la Fondation : 1 150 affi­ches ; 3 000 photos ; 1 500 docu­ments d’archi­ves de jour­naux (Combat socia­liste, L’Unité, Riposte, Vendredi) ; 600 textes issus des congrès (1945-2002), conseils natio­naux (1946-2002), confé­ren­ces natio­na­les (1945-1970), comi­tés direc­teurs (1972-1993), conven­tions thé­ma­ti­ques ; 200 bro­chu­res thé­ma­ti­ques ; 350 vidéos du groupe socia­liste de l’Assemblée natio­nale.

Thierry Mérel - Guillaume Touati

Retour en haut de la page