Les Archives nationales

RECRUTENT : un.e Chargé.e d’études documentaires au DECAS (direction des fonds des Archives nationales)

vendredi 22 octobre 2021
  • Imprimer

Tous les postes du Ministère de la culture et de ses établissements sont ouverts aux per­son­nes reconnues comme tra­vailleur.se.s han­di­capé.e.s

Référence : 2021-698736
Intitulé du poste :
Chargé.e d’études docu­men­tai­res au DECAS (direc­tion des fonds des Archives natio­na­les)
Catégorie sta­tu­taire : A
Corps : Chargé.e d’études docu­men­tai­res
Ouvert aux contrac­tuel(le)s en CDI du MCC et de ses établissements
Groupe RIFSEEP : 3

Adresse admi­nis­tra­tive et géo­gra­phi­que de l’affec­ta­tion :
Archives natio­na­les
59 rue Guynemer - 93380 Pierrefitte-sur-Seine
Métro : Saint-Denis Université (Ligne 13)
Depuis Paris Centre, le site est acces­si­ble en 30 mn (via la Ligne 14)

Description du poste :
Au sein du dépar­te­ment Éducation-Culture-Affaires socia­les (DECAS) de la Direction des fonds, le/la chargé(e) d’études docu­men­tai­res est affecté(e) au pôle Éducation/Recherche, chargé des fonds liés à l’admi­nis­tra­tion des minis­tè­res de l’Éducation natio­nale, de l’Enseignement supé­rieur et de la Recherche et aux établissements qui en dépen­dent de 1789 à aujourd’hui. Le pôle col­lecte, conserve et valo­rise également des fonds privés en lien étroit avec ses thé­ma­ti­ques. Le/la chargé(e) d’études a la res­pon­sa­bi­lité de cer­tains fonds et conduit ou par­ti­cipe à des pro­jets spé­ci­fi­ques. La répar­ti­tion pré­cise des fonds et des pro­jets à l’inté­rieur du pôle est assu­rée par le/la res­pon­sa­ble du pôle en tenant compte de la spé­ci­fi­cité des fonds, de la com­pé­tence par­ti­cu­lière des mem­bres de l’équipe et des prio­ri­tés de trai­te­ment.

Le/la chargé(e) d’études assure :
-  la concep­tion et la mise en œuvre des pro­gram­mes scien­ti­fi­ques et actions de la Stratégie des Archives natio­na­les qui lui sont confiés, en lien avec des par­te­nai­res inter­nes et exter­nes ;
-  le suivi et la prise en charge des entrées, tant sur sup­port papier que nati­ve­ment électroniques ;
-  l’assis­tance au ver­se­ment et à la col­lecte, notam­ment dans le cas des fonds privés ;
-  l’élaboration d’ins­tru­ments de recher­che et d’outils de trai­te­ment des archi­ves (papier ou électroniques), ainsi que l’actua­li­sa­tion des res­sour­ces docu­men­tai­res de la Salle des inven­tai­res vir­tuelle des Archives natio­na­les (migra­tion dans la SIV des ins­tru­ments de recher­che des ser­vi­ces ver­sants ou des jeux de don­nées issus des pro­jets par­ti­ci­pa­tifs, cor­rec­tion et migra­tion des ins­tru­ments de recher­che déma­té­ria­li­sés, enri­chis­se­ment du plan d’orien­ta­tion géné­ral, rédac­tion des noti­ces d’auto­rité pro­duc­teurs et fonc­tions) ;
-  l’ins­truc­tion de deman­des d’auto­ri­sa­tion d’accès, de déro­ga­tion aux règles de com­mu­ni­ca­bi­lité des archi­ves et de déclas­si­fi­ca­tion si les fonds l’exi­gent. Le/la chargé(e) d’études docu­men­tai­res sera dans ce cas habi­lité(e) pour consul­ter des docu­ments clas­si­fiés ;
-  l’exper­tise scien­ti­fi­que auprès des cher­cheurs, des ser­vi­ces inter­nes et des par­te­nai­res des Archives natio­na­les : réponse à des deman­des de recher­che com­plexes qui ne peu­vent être trai­tées par la direc­tion des publics, étude de docu­ments, pro­po­si­tion de sujets de recher­che pour des tra­vaux uni­ver­si­tai­res, mon­tage et ani­ma­tion de par­te­na­riats avec cher­cheurs et ins­ti­tu­tions ;
-  la contri­bu­tion à toute action de valo­ri­sa­tion et de dif­fu­sion scien­ti­fi­que appro­priée (expo­si­tions, col­lo­ques et jour­nées d’étude, éditions scien­ti­fi­ques, repor­ta­ges, etc.) ;
-  le pilo­tage et le suivi de pro­gram­mes de conser­va­tion pré­ven­tive et cura­tive, de micro­fil­mage et de numé­ri­sa­tion (en lien avec la direc­tion du numé­ri­que et de la conser­va­tion).

Les pro­jets confiés au/à la chargé(e) d’études peu­vent également inclure, en lien avec le ser­vice inter­mi­nis­té­riel des Archives de France, l’examen des pro­po­si­tions de ver­se­ment effec­tuées par les minis­tè­res ou des docu­ments pro­po­sés en vente ou en don (dépar­te­ment des archi­ves pri­vées).

Par ailleurs, l’ensem­ble des per­son­nels scien­ti­fi­ques de la Direction des fonds est tenu d’assu­rer des per­ma­nen­ces scien­ti­fi­ques en salle des inven­tai­res (site de Pierrefitte-sur-Seine). La fré­quence de ces per­ma­nen­ces est fixée, pour chaque dépar­te­ment, par la direc­tion des publics, au pro­rata des effec­tifs des dépar­te­ments.

Descriptif du profil recher­ché :
Le/la can­di­dat(e) doit faire preuve d’un inté­rêt par­ti­cu­lier pour la période chro­no­lo­gi­que et les thé­ma­ti­ques cou­verte par les fonds du dépar­te­ment auquel il/elle pos­tule.
Une maî­trise des tech­no­lo­gies numé­ri­ques appli­quées à la des­crip­tion archi­vis­ti­que et à l’his­toire est requise pour notam­ment migrer et struc­tu­rer de volu­mi­neux jeux de don­nées en XML-EAD, par­ti­ci­per au déve­lop­pe­ment d’outils col­la­bo­ra­tifs, réa­li­ser des ins­tru­ments de recher­che, réa­li­ser des pro­jets en par­te­na­riat avec le monde uni­ver­si­taire d’édition numé­ri­que de sour­ces.
Une bonne connais­sance des règles de com­mu­ni­ca­bi­lité et des pro­cé­du­res des déro­ga­tions sera en outre appré­ciée.

Compétences prin­ci­pa­les mises en œuvre :
Compétences tech­ni­ques :
-  Archivistique et diplo­ma­ti­que contem­po­rai­nes, expé­rien­ces de clas­se­ment et d’inven­taire de fonds contem­po­rains, pra­ti­que appro­fon­die de l’XML-EAD et de l’XML-EAC et de la conver­sion et de la struc­tu­ra­tion de don­nées dans ce format (niveau maî­trise)
-  Normes ISAAR(CPF) et ISAD(G) (niveau maî­trise)
-  Droit du patri­moine (Code du patri­moine, loi du 15 juillet 2008 sur les archi­ves), régle­men­ta­tion régis­sant la dif­fu­sion en ligne des don­nées à carac­tère per­son­nel (RGPD et régle­men­ta­tion de la CNIL) (niveau maî­trise)
-  Conservation pré­ven­tive : iden­ti­fi­ca­tion des causes de dégra­da­tion, connais­sance des maté­riaux de conser­va­tion et de leur usage, pra­ti­ques de mani­pu­la­tion de docu­ments appro­priées (niveau maî­trise)
-  Suivi de pro­jets de numé­ri­sa­tion (niveau maî­trise)
-  Technologies numé­ri­ques appli­quées aux archi­ves et à l’his­toire (niveau maî­trise)
-  Compétences en archi­vage électronique, connais­sance du SEDA (niveau pra­ti­que)

Savoir-faire :
-  Capacité à défi­nir des objec­tifs et des délais et à s’y tenir
-  Sens de l’orga­ni­sa­tion et esprit de syn­thèse
-  Qualité de l’expres­sion écrite et orale
-  Très bonne pra­ti­que de l’infor­ma­ti­que docu­men­taire et des outils de la recher­che en archi­ves

Savoir-être :
-  Aptitude à la ges­tion de projet
-  Aptitude au tra­vail en équipe, à orga­ni­ser le tra­vail d’une équipe et à conduire une réu­nion
-  Sens de l’écoute
-  Capacité d’ini­tia­tive et d’auto­no­mie, asso­ciée à une capa­cité de res­ti­tu­tion à ses par­te­nai­res et à sa hié­rar­chie
-  Adaptabilité
-  Réactivité
-  Rigueur
-  Discrétion dans l’exer­cice pro­fes­sion­nel

Descriptif de l’employeur :
L’action du ser­vice à com­pé­tence natio­nale (SCN) des Archives natio­na­les s’ins­crit dans le cadre de la poli­ti­que géné­rale défi­nie par le Service inter­mi­nis­té­riel des archi­ves de France auquel il est rat­ta­ché, Art. R. 212-8 du code du patri­moine. Ce ser­vice cons­ti­tue avec le SCN des Archives natio­na­les d’Outre-Mer, le SCN des Archives natio­na­les du monde du tra­vail et les ser­vi­ces dépar­te­men­taux d’archi­ves, le réseau des ser­vi­ces publics d’archi­ves en France. Les Archives natio­na­les conser­vent les archi­ves des ser­vi­ces cen­traux de l’État depuis le Moyen Âge, ainsi que le minu­tier cen­tral des notai­res de Paris et de nom­breux fonds d’ori­gine privée. Service à com­pé­tence natio­nale, les Archives natio­na­les sont implan­tées à Pierrefitte-sur-Seine, siège de l’ins­ti­tu­tion, ainsi qu’à Paris et à Fontainebleau dont la fer­me­ture inter­vien­dra fin 2022. Les gran­des orien­ta­tions stra­té­gi­ques de l’ins­ti­tu­tion sont déve­lop­pées dans un pro­gramme scien­ti­fi­que, cultu­rel et éducatif. Pour les mener à bien, les Archives natio­na­les sont dotées d’un effec­tif de près de 500 agents, en équivalent temps plein. La refon­da­tion de l’ins­ti­tu­tion se pour­suit avec le trans­fert des archi­ves de Fontainebleau à Pierrefitte-sur-Seine d’ici la fin 2022, l’ouver­ture début 2023 d’un res­tau­rant admi­nis­tra­tif à Pierrefitte-sur-Seine, le projet de cons­truc­tion d’une exten­sion sur ce site, ou encore le schéma direc­teur des Archives natio­na­les pour le site pari­sien, qui com­porte un impor­tant pro­gramme de res­tau­ra­tion, réha­bi­li­ta­tion, den­si­fi­ca­tion et mise aux normes. Deux orien­ta­tions trans­ver­sa­les sont à sou­li­gner : le déve­lop­pe­ment de l’archi­vage électronique et la pour­suite d’une ambi­tieuse poli­ti­que d’ouver­ture sur les publics, à Paris, à Pierrefitte-sur-Seine et sur Internet. De plus amples infor­ma­tions peu­vent être obte­nues :
Sur le site inter­net des Archives natio­na­les :
http://www.archi­ves-natio­na­les.culture.gouv.fr/
Découvrez les vidéos des Archives natio­na­les : pré­sen­ta­tion des 3 sites, des métiers et des tea­sers d’expo­si­tions :https://www.you­tube.com/user/ArchivesNationalesfr
Au sein des Archives natio­na­les, la direc­tion des fonds est char­gée de la col­lecte, du tri, de l’étude, du clas­se­ment et de l’inven­taire des archi­ves. Elle par­ti­cipe à l’orien­ta­tion des cher­cheurs, à la com­mu­ni­ca­tion et à la valo­ri­sa­tion des docu­ments en lien avec la direc­tion des publics.Au sein de la direc­tion des fonds, les attri­bu­tions des dif­fé­rents dépar­te­ments sont pré­ci­sées par la déci­sion de la direc­trice des Archives natio­na­les en date du 6 mars 2012. Parmi ceux-ci, le dépar­te­ment Éducation-Culture-Affaires socia­les (21 col­la­bo­ra­teurs) est orga­nisé en quatre pôles scien­ti­fi­ques de ges­tion des 70 km linéai­res d’archi­ves conser­vées (de 1789 à nos jours) et une équipe trans­verse char­gée d’assu­rer la com­mu­ni­ca­tion des fonds. Cette équipe peut également prêter son concours pour des tra­vaux pro­gram­més de recondi­tion­ne­ment, clas­se­ment, des­crip­tion ou pré­pa­ra­tion des opé­ra­tions de numé­ri­sa­tion.

Informations com­plé­men­tai­res :
- Liaisons hié­rar­chi­ques : au sein du pôle Éducation/Recherche (2,8 ETP) le/la chargé(e) d’études docu­men­tai­res est placé(e) sous la res­pon­sa­bi­lité directe du/de la res­pon­sa­ble de pôle (issu(e) du corps des conser­va­teurs/trices du patri­moine ou du corps des conser­va­teurs/trices géné­raux/ales du patri­moine) ou, le cas échéant, pour la conduite de pro­jets spé­ci­fi­ques, d’un per­son­nel scien­ti­fi­que (conser­va­teur/trice ou chargé(e) d’études docu­men­tai­res) délé­gué à cet effet.
- Liaisons fonc­tion­nel­les : Dans le cadre de ses mis­sions, le/la chargé(e) d’études docu­men­tai­res est conduit(e) à tra­vailler en équipe au sein du DECAS, mais aussi avec l’ensem­ble des direc­tions et dépar­te­ments des Archives natio­na­les, ainsi qu’avec les sous-direc­tions du Service inter­mi­nis­té­riel des Archives de France.

Perspectives d’évolution :

Conditions par­ti­cu­liè­res d’exer­cice :
- Le/la chargé(e) d’études est amené(e) à se dépla­cer sur les autres sites des Archives natio­na­les.
- Les Archives natio­na­les étant un ser­vice ouvert au public, et les per­son­nels scien­ti­fi­ques par­ti­ci­pant au ser­vice du public, les per­ma­nen­ces s’effec­tuent stric­te­ment sur les heures d’ouver­ture au public, quels que puis­sent être, par ailleurs, les amé­na­ge­ments horai­res consen­tis. Les per­son­nels scien­ti­fi­ques qui ne sont pas encore asser­men­tés devront prêter ser­ment.
- Lorsque les pro­jets dont il/elle a la res­pon­sa­bi­lité l’exi­gent, le/la chargé(e) d’études doit être habi­lité(e) pour consul­ter des docu­ments clas­si­fiés. Un dos­sier par­ti­cu­lier doit alors être cons­ti­tué.

Qui contac­ter ?
Informations :
Mme Catherine Mérot, res­pon­sa­ble du Département Éducation-Culture-Affaires socia­les
cour­riel : cathe­rine.merot@­culture.gouv.fr

Mme Patricia Saïah Adda, res­pon­sa­ble du recru­te­ment :
tél. : 01 75 47 21 90, cour­riel : patri­cia.saiah-adda@­culture.gouv.fr

Envoi des can­di­da­tu­res :
Par cour­riel à cette adresse : recru­te­ment.archi­ves-natio­na­les@­culture.gouv.fr en pré­ci­sant dans l’objet du mes­sage : l’inti­tulé du poste, le corps concerné et la réfé­rence de la fiche de poste (ex Chargé.e d’études docu­men­tai­res (CHED), fiche n ° 2021-XXX).
-  et le cas échéant, par voie pos­tale, à :
Monsieur Bruno Ricard
Directeur des Archives natio­na­les
59 rue Guynemer | 90001
93383 Pierrefitte-sur-Seine Cedex

Retour en haut de la page